Programme d’éducation à la sexualité

L’équipe du Programme d’éducation à la sexualité met en œuvre dix projets de prévention, d’éducation et d’intervention afin de promouvoir la santé sexuelle, l’adoption de comportements sécuritaires et le développement d’un esprit critique qui favorise des relations égalitaires et consensuelles chez les enfants, les adolescent.es et les jeunes adultes.

 

Projet Satellite 

Satellite est un projet bilingue ayant pour but de faire la promotion de relations égalitaires et consensuelles, ainsi que de prévenir l’exploitation sexuelle pour les jeunes de 12 à 25 ans, par le biais d’ateliers interactifs, ludiques et gratuits. Divers thèmes, tels que les stéréotypes de genre, le consentement sexuel, les relations amoureuses égalitaires, l’exploitation sexuelle et la masculinité, sont abordés. Deux sexologues animent ces ateliers dans les milieux scolaires, communautaires et institutionnels du territoire montréalais. Le projet est financé par le Programme de prévention et d’intervention en matière d’exploitation sexuelle des jeunes (PPI) du Ministère de la Sécurité publique du Québec.

Projet MOUVE 

Mouve amène les participant.es à prendre en charge leur santé sexuelle par le biais de deux ateliers axés sur la démystification de certaines croyances liées aux ITSS ainsi que par la sensibilisation aux différentes méthodes de protection et au test de dépistage. Cette initiative se veut une façon d’aller vers les jeunes de 14 à 35 ans qui présentent des barrières spécifiques à l’accès au dépistage des ITSS, entre autres les personnes issues des communautés caribéennes et subsahariennes de Montréal. Les ateliers de Mouve sont principalement offerts dans les milieux communautaires. L’équipe du projet se déploie aussi à travers divers évènements festifs l’été afin de tenir un kiosque ambulant sur les modes de transmission du VIH et la stigmatisation des personnes vivant avec le virus.

ACTES (activités cliniques traite et exploitation sexuelle) 

Le projet ACTES a pour objectif de prévenir le proxénétisme auprès de jeunes contrevenants. Cette initiative est réalisée en collaboration avec l’Institut universitaire Jeunes en difficulté et l’organisme PACT de rue. Le projet regroupe une professionnelle en sexologie, une travailleuse de rue, une chercheure, un coordonnateur, une intervenante et 5 pairs impliqués.
Six ateliers ont été développés avec l’aide de personnes ayant fréquenté de près ou de loin le milieu du proxénétisme afin de répondre le plus adéquatement possible aux besoins des jeunes. Des thèmes comme les stéréotypes de la masculinité, la pornographie, les relations amoureuses égalitaires, le consentement et le proxénétisme sont abordés lors de rencontres animées dans les unités de Centres Jeunesse. Un volet d’intervention individualisée est également mis en œuvre dans le cadre de ce projet novateur.

Projet Sphères  

Le projet Sphères a pour objectif d’accompagner des jeunes de 12 à 24 ans, ayant vécu.es, à risque ou en situation d’exploitation sexuelle, dans une démarche volontaire et personnalisée, centrée sur leurs besoins et leurs aspirations. Mis en œuvre en partenariat avec le CIUSSS Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal, le CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal, En Marge 12-17, la Fondation Marie-Vincent et le programme Les Survivantes du SPVM, Sphères mise sur la collaboration afin de permettre aux jeunes de se découvrir et de s’accomplir à travers des activités stimulantes et des expériences positives. Cette initiative s’inscrit dans une approche globale et de réduction des méfaits qui vise le mieux-être des personnes rencontrées.

Projet Se connecter à l’égalité  

Se connecter à l’égalité vise à outiller les jeunes de 12 à 25 ans au développement de relations égalitaires, sécuritaires et consensuelles en initiant une réflexion autour du partage de l’espace public réel et virtuel entre les genres. Le but est d’éduquer les jeunes aux valeurs et aux capacités égales de tous les individus pour qu’elles et ils soient davantage en mesure de s’épanouir en faisant des choix éclairés et en développant des rapports égalitaires. L’équipe a élaboré une série de quatre ateliers qui seront livrés dans les organismes et les écoles du territoire montréalais. Les ateliers abordent notamment les stéréotypes de genre, le sexisme, les relations égalitaires, les dynamiques de pouvoir, le harcèlement et l’anonymat. La mise en œuvre de ce projet est rendue possible grâce à la participation financière du Secrétariat à la condition féminine du Québec.

Projet L’égalité à raconter

À travers une série de quatre ateliers sur le corps humain, l’identité, l’intimité et les touchers, L’égalité à raconter vise à initier une réflexion sur les stéréotypes sexuels et à promouvoir des relations saines et égalitaires auprès des enfants âgé.es de 4 à 6 ans. Cette initiative est financée par la Politique de l’enfant de la Ville de Montréal et est offerte dans les services de garde, les centres communautaires et les écoles primaires sur l’île de Montréal.

Projet J’suis pas juste

Le projet J’suis pas juste… propose à des jeunes de vivre une expérience de création artistique collective. Les thématiques de l’identité, du corps, de la puissance, de l’impuissance, des univers intimes et collectifs sont explorées lors d’ateliers dynamiques animés. Cette résidence d’artistes aboutira par la création d’une installation hybride combinant dessins, collages et projections vidéo. Il s’agit d’un projet « pour et avec les jeunes » rendu possible grâce à la Fondation Inter Echo.

Projet Entourage

Le projet Entourage vise à prévenir l’exploitation sexuelle et la traite des personnes chez les jeunes âgé.es de 12 à 25 ans à travers la province du Québec. Le projet permettra de créer un espace de réflexion autour des enjeux d’exploitation et de traite de personnes grâce à des activités éducatives au sujet de la sexualité, des relations intimes et du développement de comportements sécuritaires et égalitaires auprès des jeunes, de leurs intervenant·es et des adultes qui les entourent.

Projet Iris

Le projet Iris vise à réduire la vulnérabilité des personnes neurodivergent·es de 12 à 55 ans face aux violences sexuelles en stimulant le développement de facteurs de protection dans la sphère relationnelle, par le biais d’ateliers éducatifs adaptés. Les thèmes des émotions, de l’intimité, de l’identité sexuelle et de genre et du consentement sexuel sont notamment abordés. De plus, une formation dédiée aux professionnel.les est offerte dans le but de valoriser l’importance de l’éducation à la sexualité, sensibiliser ses individus aux caractéristiques de la sexualité des personnes neurodivergentes ainsi que de favoriser des interventions positives, inclusives, bienveillantes et efficaces.

Contenus d’éducation à la sexualité en milieu scolaire

L’équipe de sexologues offre des ateliers d’éducation à la sexualité aux élèves des écoles primaires et secondaires en conformité avec les contenus pédagogiques obligatoires définis par le Ministère de l’Éducation. En respectant les valeurs et l’approche positive de la sexualité préconisées par L’Anonyme, les chargées de projet ont élaboré des ateliers ludiques et interactifs pour répondre aux besoins des enfants et des adolescent.es.