Retour aux Activités interactives

Déroulement d’un dépistage 

Quelle est la première étape ?
Une rencontre avec un professionnel de la santé est planifiée. Il peut s'agir d'un(e) médecin ou d'un(e) infirmier(ère). Afin de vous offrir un dépistage adapté en fonction des risques encourus, il vous questionnera notamment sur vos pratiques sexuelles, vos antécédents médicaux, vos données sociodémographiques et vos habitudes de vie. Le dépistage est confidentiel.
Voir la réponse
Conseil de pro

Conseil de pro

Bien que cette rencontre puisse être inconfortable, il est primordial d’être honnête avec le professionnel de la santé afin d’obtenir un dépistage complet.  Pour connaître des lieux de dépistage, cliquez ici.

 

Quelle est la deuxième étape ?
Le professionnel de la santé procède au dépistage ; il peut inclure une prise de sang, un prélèvement d’urine, un prélèvement au col de l’utérus et un examen visuel. Dépendamment de vos pratiques sexuelles, un prélèvement au niveau de la gorge ou de l’anus peut également être effectué.
Voir la réponse

Conseil de pro

Quelle est la troisième étape ?
Deux à trois semaines suivant le dépistage, le professionnel procède à l’annonce des résultats. De manière générale, cela se fera en personne, à moins qu'une autre entente soit prise.

Voir la réponse
Conseil de pro

Conseil de pro

Pour le VIH, un autre dépistage sera nécessaire trois mois suivant la relation sexuelle à risque afin de respecter la période fenêtre, soit le délai qui peut s’écouler entre le moment de l’infection et le moment où le système immunitaire de la personne infectée produit une réponse. Cette période varie d’une ITSS à une autre, allant de quelques semaines à quelques mois.

Quelle est la quatrième étape ?
Si vous recevez un résultat positif, un traitement vous sera proposé lorsque cela est possible. Par exemple, pour la chlamydia et la gonorrhée, des antibiotiques vous seront prescrits. Il vous sera possible d'en obtenir pour votre/vos partenaire(s) sexuel(s) actuel(s). Afin de briser la chaîne de transmission, il est important de notifier vos anciens partenaires sexuels et les inciter à se faire dépister.
Voir la réponse
Conseil de pro

Conseil de pro

Le Ministère de la Santé et des Services sociaux propose des cartes de notifications aux partenaires à télécharger. Il est possible de les utiliser ou de vous en inspirer pour aviser vos anciens partenaires sexuels. Certaines cliniques médicales proposent également de vous accompagner dans cette démarche. N’hésitez pas à en faire la demande!