Retour aux Activités interactives

Motivations et barrières liées au dépistage 

Lorsque vient le temps de se faire dépister, certains éléments peuvent dissuader certaines personnes d’entamer une telle démarche. Pourtant, le dépistage est une bonne habitude à prendre pour favoriser une santé sexuelle responsable : comme la santé en général, il faut en prendre soin. Pour discuter des motivations et des barrières au dépistage avec les jeunes, présentez l’activité suivante.

Lire avec eux les deux vignettes ci-dessous ainsi que les questions qui les accompagnent. Leur demander ensuite d’y répondre en grand groupe.

A.  Je suis en couple depuis deux ans avec la même personne. Comme je passe un examen gynécologique (PAP test) chaque année et que ma relation est stable, nous avons choisi de ne plus utiliser de condom.

Pourquoi devrais-je me faire dépister?
Éléments de réponse :

- Nous n’utilisons plus le condom.
- Par souci de protéger son/sa partenaire.
- Pour obtenir un suivi et un traitement approprié, s'il y a lieu.
Voir la réponse

Conseil de pro

Qu’est-ce qui pourrait me laisser croire qu’il n’est pas nécessaire de me faire dépister?
Éléments de réponse :

- Je suis dans une relation stable, avec quelqu’un que je connais depuis deux ans.
- Je fais un examen gynécologique (PAP test) chaque année.
- Je n’ai pas de symptômes.
Voir la réponse
Conseil de pro

Conseil de pro

Le PAP test n’inclut pas le dépistage des ITSS; il s’agit d’un examen qui permet de prélever des cellules au niveau du col de l’utérus. Suite à une analyse, ce test aide à déceler des lésions précancéreuses ou cancéreuses.

Indépendamment de la stabilité ou de la durée d’une relation, il faut prendre en charge sa santé sexuelle. Il est recommandé de faire un dépistage complet une fois par année. 

B. Il y a deux semaines, j’ai eu une relation sexuelle non-protégée avec un partenaire inconnu. Un ami m’a dit que je devrais aller me faire dépister. Je sais que j’ai pris des risques, mais je me sens en forme, je n’ai pas de boutons ni de douleur. En plus, je ne sais pas trop comment je réagirais si j’avais un résultat positif et je n’ai surtout pas envie de me faire sermonner par le médecin.

Pourquoi devrais-je me faire dépister?
Éléments de réponse :

- Je ne connais pas le/la partenaire.
- Je n’ai pas utilisé de protection.
- J’ai pris des risques.
- Mon ami me conseille d’aller me faire dépister.
Voir la réponse

Conseil de pro

Qu’est-ce qui pourrait me laisser croire qu’il n’est pas nécessaire de me faire dépister?
Éléments de réponse :

- Je n’ai pas de symptômes
- Je crains ma réaction face à un résultat positif.
- J’ai peur d’être jugé par le médecin.
Voir la réponse
Conseil de pro

Conseil de pro

Plusieurs personnes croient, à tort, que les ITSS présentent des manifestations visibles ou bien qu’elles le sauraient si elles étaient infectées. Seul un dépistage permet de le confirmer.

La crainte d’un résultat positif empêche parfois certaines personnes de consulter un médecin pour un dépistage des ITSS. Pourtant, une prise en charge rapide prévient les risques de complications. Quant au professionnel rencontré, il n’a pas à juger des pratiques sexuelles, de la prise de risque ou des résultats des tests. Son rôle est d’accompagner le patient dans sa démarche et d’assurer un suivi adéquat.   

Conseil de pro