Retour aux Activités interactives

Quiz sur les comportements sexuels

#1
Didier utilise de l'huile d'olive lorsqu'il a des rapports sexuels. Toutefois, cela risque de fragiliser le condom. Que serait-il préférable d'utiliser à la place ?
  • A. De la salive
  • B. De la vaseline®
  • C. Du lubrifiant à base d'eau
Voir la réponse
Conseil de pro

Conseil de pro

Il est conseillé d’utiliser des lubrifiants à base d’eau ou de silicone. Les autres substances à base de corps gras peuvent altérer le latex, le fragiliser et/ou le déchirer. Avec la salive, les risques de contracter une ITSS sont négligeables.

#2
Pour la copine de Didier, la protection c'est très important. C'est pourquoi elle prend ses précautions, particulièrement lorsqu'elle lui fait une fellation. De quelle manière peut-elle se protéger ?
  • A. Se brosser les dents après la fellation
  • B. Opter pour un condom à la banane
  • C. Ne pas avaler le sperme
Voir la réponse
Conseil de pro

Conseil de pro

Le condom de saveur est la meilleure option. Toutefois, lors d’une pénétration vaginale ou anale, il est recommandé de changer pour un condom régulier pour éviter toute irritation occasionnée par le sucre. Avant ou après une fellation, se brosser les dents augmente le risque à cause de l’irritation aux gencives. Bien que le sperme ne soit pas avaler, le risque de contracter certaines ITSS est élevé.

#3
Didier a oublié d’apporter des condoms à son rendez-vous! Il décide quand même de faire une petite gâterie à sa partenaire. Quelle serait l’option la plus sécuritaire ?
  • A. Lui faire un cunnilingus
  • B. Lui faire un massage corporel avec une huile érotique
  • C. La masturber avec ses doigts
  • D. Lui frotter le sexe avec son pénis
Voir la réponse
Conseil de pro

Conseil de pro

Faire un massage corporel est l’une des activités les moins à risque, de même que la masturbation, en autant qu’il n’y ait pas d’échange de sang, de sécrétions vaginales ou de sperme. Faire un cunnilingus et frotter son sexe contre celui de l’autre sont des pratiques sexuelles à risque de contracter des ITSS puisqu’il y a un contact de muqueuse à muqueuse.

#4
La cousine de Didier et sa copine ne connaissent pas très bien les risques associés au partage de jouets sexuels. Que peuvent-elles faire pour les diminuer?
  • A. Nettoyer le vibrateur avec de l’eau chaude
  • B. Partager le jouet en utilisant un condom
  • C. Utiliser chacune leur propre jouet sexuel
  • D. Il n’y a pas de sperme, donc pas de risque
Voir la réponse
Conseil de pro

Conseil de pro

Quand il s’agit de jouets sexuels, la meilleure option est de ne pas partager. L’eau chaude n’est pas suffisante pour éliminer des bactéries et/ou virus qui pourraient être présents sur le jouet. Le condom peut être mis sur le jouet sexuel dans la mesure où il est changé entre l’utilisation de chacune des partenaires. À noter qu’il existe des risques de contraction des ITSS entre deux partenaires féminines.

#5
Didier est très prévoyant! C’est pourquoi il collectionne toutes les sortes de condoms et en détient une grande variété chez lui. Au moment de passer à l’action, il réalise que le condom est expiré depuis deux ans. Que devrait-il faire?
  • A. Mettre plus de lubrifiant
  • B. Remettre la pénétration sexuelle à un autre moment
  • C. Ne pas mettre le condom, mais se retirer avant l’éjaculation
  • D. Opter pour le sexe oral
Voir la réponse
Conseil de pro

Conseil de pro

Une des erreurs courantes de l’usage de condom est de ne pas respecter, voire vérifier, la date de péremption. Puisque le latex est une matière naturelle, il peut perdre de l’efficacité avec les années en devenant plus poreux, fragile et moins lubrifié. Cependant, y ajouter du lubrifiant alors qu’il est déjà périmé ne sert à rien. Il convient donc de remettre la pénétration sexuelle à un autre moment. À noter que le contact muqueuse à muqueuse comporte des risques de contraction ou de transmission des ITSS.

#6
Didier est allergique au latex, mais il a trouvé la solution s’il désire avoir une relation sexuelle sécuritaire. Selon vous, quelle est-elle?
  • A. Ne pas mettre de condom pour éviter une réaction allergique
  • B. Utiliser une pellicule plastique
  • C. Demander au partenaire s’il a une ITSS
  • D. Aucune de ses réponses
Voir la réponse
Conseil de pro

Conseil de pro

Lorsqu’on est allergique au latex, il est fortement recommandé d’utiliser un condom en polyuréthane. Sachant que cette option existe, le condom devrait toujours être utilisé pour ne pas contracter des ITSS. Il est à noter que la pellicule plastique n’est pas considérée comme une méthode de protection d’autant plus qu’elle est trop poreuse. Demander à son/sa partenaire s’il a une ITSS ne suffit pas à garantir ses résultats. Le dépistage complet reste nécessaire.

#7
Didier et son partenaire s’embrassent dans l’eau et vivent un moment très intense : le soleil, la chaleur, le sable. Puisqu’il est rare d’avoir un condom dans la poche de son maillot de bain, ils n’ont pas de protection. Que faire?
  • A. Aller acheter des condoms résistants à l’eau
  • B. Ne pas faire l’amour
  • C. Rester dans l’eau, puisqu’elle tue la plupart des bactéries
Voir la réponse
Conseil de pro

Conseil de pro

Avoir un rapport sexuel dans l’eau ne tue pas les bactéries. L’eau peut contenir des bactéries ou du sel qui peuvent causer des irritations ou des infections. De plus, l’eau peut diminuer l’efficacité des préservatifs (glissement, bris). Il n’existe pas de condoms résistants à l’eau.